robert Combas

 

Robert Combas est un artiste peintre, sculpteur et illustrateur français né en 1957 à Lyon.

Passionné de musique, il participe à la naissance du mouvement de la figuration libre dans les années 1980. Considéré comme l'un des artistes français les plus importants de sa génération, il fait partie depuis plusieurs années du classement Artprice des 500 artistes les plus côtés au monde. Il vit et travaille aujourd'hui en Île de France.

Enfant, sa famille déménage à Sète. A la sortie du lycée, il part étudier à l'école des beaux-arts de Montpellier. C'est à ce moment qu'il définit son style artistique en opposition à l'art conceptuel, prédominant sur la scène artistique de l'époque. L'idée de se concentrer sur le concept seul de l'œuvre ne séduit pas l'artiste, qui au contraire se plaît à dessiner des formes et des contours. N'appartenant alors à aucun mouvement artistique, il prône la liberté de création. Il entame une série de peinture, « Batailles », puis traite des pays sous-développés avec ironie et sarcasme, en créant le mouvement de « Pop art arabe ». Son style est alors très brutal. En 1979, alors qu'il est fraîchement diplômé, Bernard Ceysson lui propose de présenter ses toiles à Saint-Etienne dans le cadre de l'exposition « Après le classicisme ».

Au début des années 1980, un changement de paradigme artistique se profile à l'horizon. Robert Combas et Hervé Di Rosa ont grandi ensemble à Sète. Un temps séparés à cause de leurs études, il se retrouvent une fois diplômés dans les mêmes salons parisiens. Ils font la rencontre de Bernard Lamarche-Vadel, critique d'art, Rémi Blanchard, Jean-Charles Blais, Jean-Michel Alberola, Denis Laget et Catherine Viollet - tous les cinq artistes - avec lesquels ils organisent une exposition dans l'appartement de Vadel en 1981. La figuration libre est née. Le nom fait écho aux artistes américains de l'époque, et se caractérise par une jovialité débridée. Pour ces jeunes artistes, pas question de larmoyer bêtement devant une œuvre ou d'entrer dans une contemplation romantique et romanesque. Leurs toiles inspirent le bonheur et le rire, la joie et la bonne humeur. Le mouvement contraste fortement avec l'art des années 1970, grave et austère, et est au contraire dépourvu de tout sentiment négatif. Le pessimisme, la nostalgie du passé, la peur du présent, l'angoisse de l'avenir... Autant d'états qui sont proscrits dans la figuration libre ! Ces artistes font partie d'une nouvelle génération à l'aise avec son époque, lasse de culpabiliser sur un passé révolu, et ils traduisent ce sentiment en peinture. En parallèle avec les graffitis aux Etats-Unis, le développement du street art et l'avènement du rock, c'est à une nouveau monde qui apparaît, adepte de culture populaire et de liberté. Les thèmes tels que la sexualité, l'amour, les bandes dessinés, la musique, sont abordés avec simplicité et naturel.

Sa vie est peinture et sa peinture est vie, Robert Combas croque le monde, il le mâche et le recrache en miettes. Dans son univers parallèle on se tue mais ne meurt pas, l’amour et le sexe côtoient la guerre et la violence.

Robert Combas, exorcise les drames de l’histoire en les interprétant de son écriture poétique et humoristique, il décrypte le monde, l’embellit ou le noircit à sa guise, il nous emmène dans une incroyable aventure colorée et musicale.